<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=1697619370295438&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
  • Accueil  > 
  • Blog  > 
  • Le petit dictionnaire des artistes (partie 2)

    Le petit dictionnaire des artistes (partie 2)
    26 June 2020

    Le petit dictionnaire des artistes (partie 2)

     

    Connaissez-vous bien tous les métiers de l’industrie musicale qui gravitent autour de vous ?

     

    L'artiste est au coeur d’un écosystème artistique, et il est intéressant de savoir avec quels professionnels vous travaillez directement et indirectement tout au long de votre carrière.

     

    Pour que cela vous semble plus clair, nous vous avons préparé une liste des différents métiers de l'industrie musicale :

     

     

    1. Le manager

     

    Le manager est celui ou celle qui conseille les artistes et les aide à gérer et développer leur carrière musicale. Très proche de l’artiste qu’il/elle suit étant donné le nombre d’éléments à gérer, il faut que la confiance règne !

     

     

    Source : Giphy

     

    Le manager va en effet jouer le rôle d’intermédiaire entre l’artiste et les différents acteurs de l’industrie musicale (éditeurs, producteurs, tourneurs, promoteurs, etc). C’est un acteur particulièrement polyvalent puisqu’il conseille l’artiste qu’il/elle accompagne à propos de la promotion, de la production des albums, mais également au niveau de la distribution, de la diffusion et aussi de l’édition des œuvres .

     

    2. L’éditeur musical

     

    Un éditeur musical intervient lorsque vous voulez exploiter une oeuvre graphique (des paroles) ou musicale (une composition). L’éditeur travaille avec et pour les auteurs (compositeurs et paroliers), dans une démarche de conseil, de protection et d‘exploitation des oeuvres, et parfois même de soutien financier. Il a pour obligation l’exploitation de votre oeuvre de manière continue, que ce soit en la plaçant en synchronisation par exemple ou bien pour un artiste-interprète.

     

     

    3. Le producteur phonographique

     

    Le producteur phonographique est celui qui va produire l’enregistrement de l’œuvre et engager de l’argent sur la fixation de l’œuvre sur un support. De ce fait, il devient propriétaire du master. Si vous faites appel à un producteur, vous restez donc propriétaire de votre œuvre, mais non de son support.

     

    Il ne va pas exploiter votre œuvre (ce sera le rôle de l’éditeur phonographique) mais, en revanche, comme il a investi dans votre projet, il va vous demander une plus-value lors de son exploitation. C’est logique ! Concrètement, il se rémunère grâce aux recettes d’exploitation des “bandes” masterisées (vente, diffusion, etc), sur lesquelles il prend un pourcentage (que vous aurez convenu à l’avance).

     

     

    4. Directeur artistique

     

    Le directeur artistique fait souvent partie d’un label. Lors de la conception d’un projet, il est chargé de conseiller les artistes sur la direction artistique globale à prendre par rapport à leur musique et l’image qu’ils veulent véhiculer.

     

    Vous pouvez faire appel à un directeur artistique lorsque vous lancez votre carrière mais celui-ci peut aussi venir à vous ! En effet, le directeur artistique cherche continuellement des nouveaux talents pour les signer, à la différence du manager qui a seulement pour mission de représenter et de conseiller l’artiste.

     

     

    5. Éditeur phonographique

     

    Lorsque l’on parle d'éditeur phonographique, on parle de promotion, d'exploitation et de duplication. Il va recevoir votre master (votre œuvre donc) mixé et va décider, en fonction de votre projet et grâce à son expértise, sur quel(s) support(s) vos morceaux vont être exploités.

    Il va ensuite mettre en relation vos morceaux avec les distributeurs physiques comme la Fnac ou Carrefour, mais aussi numériques comme par exemple Believe Distribution qui est l'un des principaux distributeurs numériques d'artistes indépendants.

     

     

    6. Le booker/tourneur

    Vous allez sûrement avoir à faire appel à un booker et à un tourneur lors de votre carrière. Mais attention, si leurs rôles paraissent similaires, ils ont des fonctions bien distinctes. Le booker a un rôle purement commercial. Il est chargé de convaincre les programmateurs de salles ou de festivals d’acheter le concert de ses artistes. Le tourneur lui, en plus de cette dimension commerciale, va se charger d’une dimension administrative aussi puisqu’il va aussi organiser le planning des tournées des artistes de son catalogue.

     

     

     

    Découvrez la première partie de la série “Le petit dictionnaire des artistes”, cette fois-ci focalisé sur les termes à maîtriser dans l’univers du studio d’enregistrement et plus généralement au sein de l’industrie musicale. Le but à long terme est d’échanger plus facilement avec les professionnels de la musique. Cela vous donnera plus de crédibilité en tant qu’artiste et vous facilitera bien des situations !

     

    Soyez préventif !

     

    Karen

     

    Nous vous recommandons

    Articles récents

    Abonnement au blog