<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=1697619370295438&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Réserver

Qu’est-ce qu’un intermittent du spectacle ?

Par Aliénor Sander le 5 août 2021 10:30:00

Catégorie: Industrie musicale
Quid du statut d'intermittent du spectacle pour les professionnels de la musique

Vous avez déjà entendu parler de l’intermittent du spectacle mais vous ne savez pas bien à quoi correspond ce statut ? Soumis à un régime particulier, la situation de l’intermittent n’est pas toujours très claire. Penchons-nous sur le sujet pour mieux comprendre !

 


1. L’intermittent du spectacle, un artiste professionnel


Pour devenir intermittent du spectacle, il faut être un artiste (ou technicien) professionnel, travaillant en CDD au sein d’une entreprise de l’industrie du spectacle vivant, de l’audiovisuel ou du cinéma. Ça concerne donc les troupes de théâtres, les cirques, les compagnies de danse... En tous les cas, il faut bien être salarié et non pas indépendant. Et pour que le CDD compte, il faut évidemment que l’artiste ou le technicien soit payé pour l’exécution d’une œuvre artistique, en puisant dans son propre talent. Il ne s’agit pas de n’importe quels CDD ! On parle d’ailleurs de “CDD d’usage”, car le salarié travaille pour le compte d’une autre société pour des durées déterminées.


Avec une hausse de 13% depuis 2010, les intermittents du spectacle étaient 270.000 en France en 2019. Or les trois quarts des artistes qui se sont inscrits au Pôle Emploi se sont enregistrés sous les catégories “artistes de la musique et du chant” et “artistes dramatiques”. On remarque donc que les musiciens intermittents sont bien nombreux !




2. Un régime protecteur 


Avoir ce statut permet de bénéficier d’un régime d’indemnisation au chômage, spécifique au secteur du spectacle vivant. Plus souvent au chômage que les autres métiers (du fait de leur activité précaire), les intermittents bénéficient en effet d’un régime plus protecteur. Et tant mieux, car il faut bien donner un coup de pouce aux salariés à faibles revenus ! Leur rémunération se compose ainsi de leur salaire (étant donné qu’ils sont en CDD), ainsi que d’allocations chômage en périodes d’inactivité. Et c’est précisément pour cette raison qu’il est intéressant de faire partie de cette classe socioprofessionnelle !


Source : Giphy

Pour toucher cette indemnisation, et comme évoqué plus tôt, il faut impérativement être inscrit en tant que demandeur d’emploi à Pôle Emploi. Mais pas seulement ! Il faut aussi avoir travaillé “un minimum de 507 heures durant 365 jours. Ces heures doivent être attestées par Contrat de travail, et la nature de l'emploi de chaque contrat doit être éligible pour l'une des Annexes (liste des emplois en 1.1.2 et 1.2.2. de Circulaire 2018-04).” Les rémunérations des missions vous seront ensuite versées sous forme de “cachets”.


Comme vous pouvez le constater, en France les intermittents du spectacle bénéficient d’un régime à la fois protecteur et nécessaire. Et si ce n’est pas toujours facile de remplir les critères, cela vaut bien le coup d’essayer si vous voulez vivre de votre talent !

Intéressé par devenir intermittent ? Cet article est fait pour vous : “Comment devenir intermittent du spectacle ?”


Sources :

- https://www.lefigaro.fr/conjoncture/2016/04/27/20002-20160427ARTFIG00128-qui-sont-les-intermittents-du-spectacle.php
- https://www.culture.gouv.fr/Foire-aux-questions/Qu-est-ce-qu-un-intermittent-du-spectacle
- https://www.intermittent-application.fr/reglementation/ouverture 

`

Écrit par Aliénor Sander


Parlez-nous de votre projet musical
pour que l'on puisse vous aider !