<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=1697619370295438&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Réserver
4 min de lecture

Comment devenir intermittent du spectacle ?

Par Soline Le Page le 2 oct. 2020 10:00:00

Catégorie: Industrie musicale

Vous voulez sauter le pas et passer du statut d'artiste amateur à artiste professionnel qui touche des revenus ? Obtenir le statut d’intermittent du spectacle (IDS) peut s’avérer plus compliqué que prévu lorsque l’on découvre le monde du spectacle. Pas d’inquiétudes, Linkaband répond à toutes vos questions dans cet article.

Se lancer dans une carrière de musicien ne rime pas toujours avec stabilité. Avoir le statut d’
intermittent du spectacle permet d’appartenir à une classe socioprofessionnelle, d’avoir des revenus et une protection sociale. Alors, par où commencer ? Qu’est-ce qu’un intermittent du spectacle, quelles sont les conditions à remplir et les démarches à suivre ?

Un intermittent du spectacle, c’est quoi ?


En France, un intermittent du spectacle (IDS) est un artiste ou technicien professionnel travaillant dans l’industrie du spectacle vivant, du cinéma ou de l'audiovisuel. Comme expliqué plus haut, l’intermittence n’est pas un statut professionnel, mais une classe socioprofessionnelle qui dépend de l’URSSAF.

Avoir ce statut permet de bénéficier d’un régime d’indemnisation au chômage, spécifique au secteur du spectacle vivant. Il faut donc impérativement être inscrit en tant que demandeur d’emploi à Pôle Emploi. Les rémunérations de vos futures missions vous seront versées sous forme de “cachets”. Enfin, comme vous travaillez pour le compte d’une autre société pour des durées déterminées, vos contrats seront tous des CDD d’usage.

On vous explique tout de suite les conditions pour obtenir ce statut.

 

Quelles sont les conditions à remplir pour devenir intermittent du spectacle ?


Pour bénéficier d’indemnisations, il faut avant tout être arrivé à la fin de votre
précédent contrat de travail ou avoir démissionné pour une raison “légitime”. Parmi les raisons acceptées, on trouve le déménagement subi, la non-exécution des obligations de l’employeur vis-à-vis de son employé ou encore les cas de harcèlement ou de violence. Vous pouvez également démissionner de votre travail si vous avez une nouvelle offre de travail, de formation ou une opportunité de création d’entreprise.

Autres conditions : pour valider votre statut d’intermittent du spectacle, il faut également résider en France, avoir moins de 67 ans et prouver que vous êtes en recherche active d’emploi.

Et enfin, un nombre important à retenir : 507. C’est le nombre d’heures que vous devez avoir travaillé dans les 12 mois précédant la fin de votre dernier contrat. En clair, si vous débutez dans la musique, il faudra 507 heures de travail à votre actif pour commencer à toucher vos indemnités. Si ce n’est pas votre première année d’intermittence, vous pourrez retoucher vos indemnités en justifiant vos 507 heures travaillées.

 
Et maintenant, quelles démarches ?


Vous remplissez enfin toutes les conditions pour devenir intermittent du spectacle, vous avez déclaré votre statut de recherche d’emploi à Pôle Emploi et avez rempli vos 507 heures de travail ? C’est parfait, vous allez être payé avec le salaire des intermittents du spectacle : en cachets. Un cachet représente 12 heures de travail. Si vous avez effectué le nombre d’heures minimum par an, vous devriez donc avoir 43 cachets. Attention à ne pas dépasser de trop ces heures, votre activité doit restée intermittente. Un maximum de 208 heures par mois a été fixé.

Et rassurez-vous, dans le cas d’un accident de travail ou inaptitude à travailler pendant une période définie, 5 heures de travail sont comptabilisées par jour.

Source : giphy


Pour déclarer vos cachets, vous pouvez passer par des structures qui possèdent la licence d’entrepreneur du spectacle ou par le
Guso (Guide Unique du Spectacle Occasionnel).

 

Linkaband vous accompagne dans votre aventure !


Linkaband est une plateforme de réservations de musiciens, groupes de musique en ligne, mais également un média. Elle peut non seulement vous trouver des
plans concerts, mais aussi dévoiler des informations précieuses pour votre réussite professionnelle !

Écrit par Soline Le Page