<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=1697619370295438&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Réserver
6 min de lecture

Nouvelle application d'Obispo : vers un renouveau de l'indépendance artistique ?

Par Alix-Anne Lempereur et Aliénor Sander le 29 janv. 2021 12:15:27

Catégorie: Industrie musicale

Signer dans un label ou dans une maison de disques est le rêve de nombreux artistes, mais n’est pas sans conséquences. Le fait d’être signé·e a des avantages considérables, notamment en termes de financement de projet et de carnet d’adresses, mais ce n’est pas fait pour tout le monde. Car être signé·e signifie également lâcher prise sur son projet, ne plus en avoir le total contrôle... Il arrive même que certains artistes qui avaient réussi à décrocher un contrat avec un label, décident de s’en détacher après un certain temps, car ce n’était pas fait pour eux. C’est le cas d’Yseult qui, en 2019, a choisi de s’auto-produire après avoir quitté son label.

Mais récemment, c’est Pascal Obispo qui a fait parler de lui à ce sujet. Après s’être séparé de sa maison de disques Sony Music Entertainment courant 2020, le chanteur français a non seulement choisi la voie de l’indépendance, mais a même sorti sa propre application : Obispo All Access. Une démarche forte qui bouscule les codes de l’industrie musicale, et qui nous amène à se poser la question : Ouvre t-il la voie aux autres artistes indépendants ? 


La démarche d'Obispo : vers un rejet des maisons de disques ?

À l’écouter, Pascal Obispo se sentait bridé dans sa liberté artistique avec sa maison de disques. Selon ses dires lors d’une interview BFMTV, “le système nous empêche de produire la musique comme on veut”. Il disait vouloir sortir plusieurs albums par an et réaliser des projets de natures différentes, et surtout sortir des carcans de l’industrie musicale traditionnelle. C’est donc dans ce sens qu’il a lancé sa propre application Obispo All Access. Il explique qu’il souhaite redonner la “vraie valeur à la musique” et vit cette expérience comme une “liberté fantastique”. Mais sa démarche ne se limite pas à la musique ! En plus de recenser tout le catalogue musical d’Obispo, on y retrouve des karaokés de ses chansons, des lives, des podcasts, des interviews, des documentaires, des animations, des BDs, bref, tout le nécessaire pour renforcer le lien avec ses fans.

Ce projet, issu d’une mûre réflexion, lui permet d’échapper à “la cadence imposée par un système qui n'a pas le même tempo que [lui]” dit-il lors de son interview à BFMTV. Pascal Obispo promet en effet des nouveautés hebdomadaires sur son application. Tous les vendredis, l’application est alimentée de nouveaux contenus. On y retrouvera aussi bien des making-offs de ses concerts que des titres destinés à accompagner des séances de méditation. Il souhaite par là insuffler une nouvelle ère dans l’histoire de l’industrie musicale

 

Son idée folle, Obispo l’a concrétisée. Et c’est tout à son honneur ! Mais, si cette démarche traduit son “ras-le-bol” d’être brimé par les codes actuels de l’industrie musicale, elle a clairement été facilitée par son statut de chanteur très reconnu. Alors, qu’en est-il de l’avenir des artistes qui n’ont pas la même notoriété que lui ?

 
L'indépendance artistique : une voie accessible à tous ? 


Pascal Obispo, en tant qu’artiste connu et reconnu de la scène française, n’avait pas grand chose à perdre en quittant sa maison de disques. Ses fans, qui sont nombreux, lui sont fidèles, et ainsi les risques qu’il prend en se séparant de sa maison de disques sont limités. Sans compter que c’est grâce à ses nombreuses années d’expérience qu’il a de quoi présenter une application fournie en titres, en vidéos de ses concerts, en clips, en podcasts, etc.

Si Obispo est pionnier dans sa démarche, Yseult a elle aussi suivi un chemin semblable. Bien sûr, les parcours des deux artistes sont incomparables, mais leur motivation première est bien la même : celle de retrouver leur liberté perdue. Suite à sa participation à la Nouvelle Star en 2014, Yseult avait signé chez Polydor. Mais elle ne s’y sentait pas elle-même. Quelques années après avoir sorti son album, elle avoue d’ailleurs qu’elle n’en est pas si fière et qu’il ne lui ressemble pas. Les opinions divergent entre Yseult et son label, ce qui pousse leur collaboration à l’échec. Elle rompt alors son contrat avec Polydor pour retrouver son indépendance artistique et lancer son propre label Y.Y.Y. Et c’est un pari gagné pour Yseult, pour qui l’indépendance a fait des merveilles. Son nouveau statut lui a permis de sortir la tête de l’eau en proposant un album plus personnel, avec notamment son titre phare “Corps”. 

 

Enfin, certains artistes font le choix du statut indépendant dès le début de leur carrière, sans jamais y renoncer. C’est le cas du groupe PNL, le fameux duo de frères qui s’est auto-produit de A à Z. PNL a créé ses propres labels indépendants : QLF Records et PNL Records, toujours dans l’idée de conserver leur liberté artistique. Parmi leurs tubes français, on retrouve évidemment Au DD

 

Alors que certains artistes comme PNL n’ont jamais voulu signer en maison de disque, Obispo et Yseult nous prouvent qu’il n’est jamais trop tard pour retrouver son indépendance artistique. Indépendance artistique qui, oui, est accessible à tous, à condition d’avoir des fonds (grâce à des subventions ou au financement participatif par exemple) et d’être bien entouré·e !

L’avantage inconsidérable de l’indépendance, c’est de conserver sa liberté artistique. Vous restez maître de vos choix : votre style, vos idées, vos envies. Et la meilleure nouvelle dans tout ça ? Vous pouvez rester indépendant·e, tout en étant accompagné·e ! Hedayat Music est une structure destinée à accompagner les artistes indépendants à concrétiser leurs projets musicaux, depuis la création de leurs titres jusqu’à la promotion (radio, télé, plateformes de streaming...). Grâce à notre réseau, notre expérience et notre bienveillance, nous pouvons vous emmener loin ! Vous voulez faire un petit état des lieux de votre projet musical ou vous avez une question sur l’un de nos services ? Nous sommes là pour répondre à toutes vos questions ! Vous pouvez nous contacter par mail ou par téléphone au +33 1 84 20 01 43. 

`

Parlez-nous de votre projet musical
pour que l'on puisse vous aider !