<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=1697619370295438&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Réserver
6 min de lecture

Comment éviter le plagiat en musique ?

Par Alix-Anne Lempereur et Aliénor Sander le 22 janv. 2021 10:30:34

Catégorie: Droits de la musique

On est constamment entouré·e, attiré·e et inspiré·e par la musique, qui fait partie de notre quotidien. Alors si vous êtes en train de créer votre prochain titre, pas toujours facile d’imaginer une mélodie ou des paroles que vous n’avez encore jamais entendues ! Et pourtant... il faut bien ! Le plagiat ne fait pas de cadeaux et il peut être lourdement sanctionné. Aucun artiste n’a envie de voir les revenus de son album partir en fumée pour payer une amende que l’on aurait pu éviter... 

Alors, dans quels cas peut-on s’inspirer ou réutiliser des musiques ? Quelles sont les règles à suivre pour éviter le plagiat ? On vous répond.

 

Reprendre des chansons existantes, oui, mais à certaines conditions

Chanter une chanson existante en entier et la publier sur les réseaux sociaux, c’est possible ! De très nombreux artistes reprennent des chansons qu’ils aiment, pour les interpréter à leur manière. Tout ceci est faisable, à la condition évidente de créditer l’artiste d’origine lorsque vous publiez le cover.

Autre condition pour avoir le droit de diffuser une reprise : vous ne pouvez pas la monétiser. Mais “monétiser”, ça veut dire quoi ? Monétiser une vidéo, c’est générer un revenu à partir de la vidéo en question. Si vous faites une reprise et que vous la publiez sur YouTube par exemple, il est évident que vous ne pouvez pas gagner de l’argent dessus car vous n’en détenez pas les droits d’auteur. Il serait totalement injuste vis-à-vis de l’artiste de la chanson originale que vous touchiez une quelconque rémunération en interprétant son titre ! C’est logique, après tout. 

Vous l’aurez compris : publier des covers est possible, et même conseillé !  Poster régulièrement des covers vous permettra d’alimenter votre contenu et de vous faire connaître. On pense notamment à Josef Salvat qui s’est fait connaître du grand public grâce à sa repriseDiamondsde Rihanna. Mais si, je suis sûre que vous connaissez, regardez :

Source : Youtube 

Certains artistes vont même jusqu’à traduire les paroles d’une chanson dans une autre langue pour s’approprier encore plus la chanson originale. C’est possible aussi, mais en suivant les mêmes conditions que la publication d’un cover classique. Ce n’est pas parce que vous réécrivez les paroles que vous en aurez les droits. Il faut créditer les auteurs et compositeurs en description et, encore une fois, vous ne pourrez pas monétiser le cover. 

Et si on s’inspire d’une chanson pour créer la sienne, comment ça marche ? Jusqu’à quel point pouvez-vous vous inspirer des musiques existantes ?

 

Créez, demandez, vérifiez


Ça vous arrive d’écouter une musique et qu’elle vous fasse penser à une autre chanson ? Peut-être que celle-ci a été créée à partir d’extraits de chansons préexistantes ! On appelle ça des
samples. Encore une fois, il ne faut pas faire n’importe quoi. Pour créer un morceau et utiliser un sample d’une oeuvre existante, il y a deux possibilités :

  • Soit l'œuvre appartient au domaine public, dans ce cas, il n’y a pas de droit de propriété et vous pouvez l’utiliser ; 
  • Soit l'œuvre est protégée par les droits d’auteur, et dans ce cas la seule possibilité de l’utiliser est d’en avoir l’autorisation de l’auteur original. 

Vous venez de créer un morceau et vous vous demandez s’il ne ressemble pas trop à un morceau existant ? Faites écouter votre morceau à des professionnels pour en avoir le cœur net ! Les auteurs-compositeurs pourront vous aiguiller et vous répondront en toute sincérité.  

Deux musiciens et programmeurs américains se sont d’ailleurs penchés sur le sujet du plagiat. L’outil de Damien Riehl et Noah Rubin permet de vérifier soi-même si la musique que l’on vient de composer a été plagiée ou non, grâce à l’enregistrement d’un maximum de mélodies dans leur algorithme. Toutes les mélodies qu’ils ont générées et le code pour leur algorithme sont offerts publiquement sur la plateforme GitHub. Si vous êtes doué·e en informatique, vous pouvez tenter en vérifiant votre propre composition. Il faut pouvoir télécharger les documents sur un logiciel de codage pour ensuite vérifier par nous même si, oui ou non, le titre que l’on vient de créer est fortement inspiré d’une œuvre connue. En bref, un petit casse-tête si vous n’êtes pas féru·e de codage. 

 

La meilleure solution : une instrumentale sur mesure 

Au final, pour être sûr·e de ne pas plagier une chanson existante, quoi de mieux que de se faire composer sa propre instrumentale sur mesure ? 

Bonne nouvelle pour vous : Hedayat Music vous propose ce service ! Hedayat, le gérant de la structure, est compositeur-arrangeur depuis plus de 15 ans. Lors d’un entretien gratuit avec lui, vous pourrez lui exposer vos envies, vos besoins, vos ambitions. Il vous expliquera ensuite à son tour les différentes étapes à suivre pour réaliser votre projet, en fonction de votre budget.

Si vous choisissez de faire confiance à Hedayat pour créer la musique de vos rêves, vous aurez ainsi l’occasion de passer une demi-journée en studio avec lui. Vous serez à ses côtés tout au long de la création de votre morceau, et de cette manière vous êtes certain·e que le résultat sera fidèle à vos attentes. Et si vous avez envie que votre morceau soit inspiré de chansons que vous aimez, donnez-lui vos références et il fera en sorte de réaliser votre rêve tout en s’assurant que le titre ne ressemble à aucun autre. Il sera unique, et à votre image !

Besoin de vous faire une idée de ce que le compositeur/arrangeur Hedayat a déjà créé comme instrumentales ? Écoutez quelques-unes de ses créations !


Alors, convaincu·e ? N’attendez plus, réservez dès maintenant votre entretien avec Hedayat en nous contactant par téléphone au 01 84 20 01 43 ou directement en ligne sur notre site.

`

Parlez-nous de votre projet musical
pour que l'on puisse vous aider !