<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=1697619370295438&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Réserver

Peut-on vraiment vivre de la musique en France ?

Par Solène Luzeau le 12 août 2019 12:30:00

Catégorie: Industrie musicale

Aujourd’hui, la création musicale s’est popularisée et de plus en plus de personnes souhaitent devenir artiste.

Plusieurs aspects nous le montrent : les concours de chant par exemple, se font de plus en plus nombreux (type The Voice). Il est devenu de plus en plus courant aussi de créer sa propre musique chez soi par ordinateur. De plus, grâce aux avancées technologiques, l’accès à la musique s’est démocratisée et tout le monde peut publier sa musique sur les plateformes de streaming.
Avec tout ça, on se pose donc une question importante : Avec le nombre d’artistes grandissant et la compétition importante, peut-on vraiment vivre de la musique aujourd’hui en France?


Bonne nouvelle, la réponse est oui !

Source Giphy

Ce qui a changé c’est la provenance des ressources.

 

Adaptez vous à l’évolution de la consommation de la musique


Il y a encore quelques années, le revenu des artistes provenait majoritairement des recettes des ventes d’albums physiques. Aujourd’hui, avec les plateformes de streaming, ce n’est plus le cas. Enfin, pas totalement !

En effet, les utilisateurs ne sont plus obligés d’acheter l’album dans sa totalité (une vingtaine d’euros) pour écouter le titre qui leur plaît. En 2001, Steve Jobs a révolutionné la manière de consommer la musique avec sa plateforme d’achat de chansons et d’albums en ligne, iTunes. Chaque chanson est dissociable des autres, et la logique de l’album dans sa globalité n’est plus d’actualité.

Ensuite, alors qu’une chanson était vendue entre entre 0,99 centimes et 1,99€ sur iTunes ou entre 10€ et 20€ pour votre disque préféré à la Fnac ou au Virgin Megastore (ça date !), aujourd’hui le revenu correspondant à une écoute en streaming oscille entre 0,0034 centimes et 0,024 centimes en fonction de la plateforme. Il est donc difficile de vivre uniquement de la vente de sa musique en ligne.

 

Diversifiez vos revenus


Aujourd’hui donc, il faut donc diversifier son revenu et trouver d’autres activités que la vente de musique à proprement parler. Une des meilleurs options est de faire des concerts ou de participer à des festivals. La musique live et les spectacles attirent en effet énormément de monde. Une identité visuelle forte et une bonne communication et promotion font partie des éléments qui vous permettront d’attirer des gens à venir non seulement écouter votre musique mais aussi assister à un vrai spectacle.

Source Giphy

 

Une autre solution peut être la mise en vente de “merchandising”. En trouvant un logo qui attire l’attention par exemple, vous pourrez alors créer du merchandising à votre nom, que ce soit une ligne de vêtements ou de petits objets originaux et/ou utiles.

Vous pouvez aussi imaginer des activités dérivées comme donner des cours de musique ou de composition si vous composez, voire pourquoi pas donner des concerts privés pour des occasions spéciales.

 

Concentrez-vous sur vos fans les plus engagés


Une fois votre première fanbase constituée, vous pouvez par exemple créer des offres VIP/ exclusives pour vos fans les plus engagés. Même si le public n’est plus vraiment prêt à payer pour des albums, il reste prêt à dépenser son argent pour un produit ou une expérience avec un artiste qu’il aime. Il faut donc donner la possibilité à un fan de payer davantage pour une offre qui sera unique à ses yeux. Cela peut se faire sous la forme d’un ticket VIP pour vous rencontrer après un concert, un merchandising exclusif et disponible en seulement quelques exemplaires ou la vente d’articles dédicacés. Mais faites preuve d’un peu d’imagination, et vous trouverez des idées qui vous sont propres et qui vous démarqueront des autres artistes !

La pire des erreurs serait de pas inclure vos fans dans votre projet musical, car ce sont eux qui vous soutiendront et qui généreront votre principal revenu. Il vaut mieux avoir 1000 fans qui dépensent 100€ par an pour votre projet que 10 000 fans qui dépensent 1€ par an dans l’écoute de vos titres. Oui oui, faites le calcul si vous ne nous croyez pas !

 

Vous l’aurez compris, avec les revenus provenants des ventes d’albums toujours décroissants, il faut rester créatif pour créer différentes sources de revenus et pouvoir vivre de la musique. Et rassurez-vous, cela reste très accessible avec des efforts et de l’investissement dans son travail !

`

Écrit par Solène Luzeau


Parlez-nous de votre projet musical
pour que l'on puisse vous aider !