<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=1697619370295438&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
  • Accueil  > 
  • Blog  > 
  • Faut-il s'accompagner d'un avocat dès le début de son projet musical ?

    Faut-il s'accompagner d'un avocat dès le début de son projet musical ?
    23 May 2018

    Faut-il s'accompagner d'un avocat dès le début de son projet musical ?

     

    Lorsqu’on réfléchit à se professionnaliser en tant qu’artiste, il arrive d’être un peu nerveux quand aux démarches à suivre pour y parvenir. « Puis-je prendre mes propres décisions ? Comment vais-je m’en sortir administrativement ? Est-ce que je m’y connais suffisamment bien pour me débrouiller seul ? » On est là pour vous aider à y répondre !

     

    1- Des décisions contractuelles à prendre au sérieux, tout au long de votre parcours

     

    En tant qu’artiste professionnel, vous aurez à priori affaire à de nombreux contrats, tels que le contrat d’artiste, le contrat de licence, le contrat de distribution, etc.

      

       giphy (10)      

     Source Giphy

     

    A chaque fois, ils correspondent à une nouvelle étape du projet musical de l’artiste, et doivent donc évidemment être pris au sérieux.

    Il s’agit généralement de discuter de la distribution des droits, des royalties, ou de la durée du contrat... donc des éléments qui vous lieront juridiquement à un autre professionnel du secteur, pendant une durée limitée.

     

    2- Faire appel à un avocat, une option facultative pour assurer vos arrières

     

    Ces contrats ont beau être fréquents dans le secteur musical, il vaut mieux « assurer vos arrières » en les faisant vérifier par un avocat spécialisé. Et dès le début ! Si vous engagez un manager par exemple, à priori il s’agit d’un contrat à long terme et il faut bien réfléchir et se mettre d’accord sur l’ensemble des clauses de celui-ci.


    Bien que faire appel à un avocat coûte cher, investir dans ses services sera justifié à long terme, et vous pourrez compter sur lui pour agir dans votre intérêt, protéger vos droits et négocier les meilleurs contrats.

     giphy (11)

    Source Giphy

     

    3- Choisissez un avocat rien que pour vous

     

    Enfin, si vous choisissez de faire confiance à un avocat, faites confiance au vôtre ! C’est en effet « risqué » de faire confiance à l’avocat de l’autre partie avec qui vous signez un contrat, car il est surtout là pour défendre les intérêts de la personne avec qui vous signez, et pas forcément les vôtres.

    Le fait d’avoir son propre avocat, spécialisé dans le domaine, peut également permettre à l’artiste de bénéficier de son implantation dans le secteur. L’avocat peut non seulement conseiller l’artiste, mais également le mettre en relation avec des professionnels en qui il a confiance ou avec qui il a déjà travaillé. Rien de mieux pour faire mûrir votre projet musical !

     

    Pour aller plus loin sur le sujet vous pouvez lire notre article : La Sacem et les droits d'auteurs dans la musique

     

    Pour mettre en place votre stratégie, téléchargez notre ebook : Les 3 piliers  de la communication 

     

      

    Aliénor Sander.

     

    Nous vous recommandons

    Articles récents

    Abonnement au blog