<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=1697619370295438&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
  • Accueil  > 
  • Blog  > 
  • Comment monter un dossier de subvention pour son projet musical ?

    Comment monter un dossier de subvention pour son projet musical ?
    13 March 2020

    Comment monter un dossier de subvention pour son projet musical ?

     

    Vous voulez vivre de votre musique mais n'avez pas assez d'argent pour investir dans votre projet ? Que vous soyez auteur (compositeur, parolier, adaptateur, arrangeur), artiste interprète, musicien ou producteur phonographique, vous pouvez partir à la conquête des subventions ! On vous explique comment ça marche.

     

    1. Définissez les organismes à contacter

     

    Avant de rédiger votre dossier, la première étape est de connaître votre cible, car il est important de faire la différence entre les subventions publiques et celles qui proviennent de financements privés, pour orienter votre demande.

    Pour savoir quel organisme contacter, il faut que vous définissiez le type d’aide dont vous avez besoin. Souhaitez-vous financer la production de votre album, le tournage d’un clip, ou encore une tournée ? Voici une liste, non exhaustive, des acteurs qui peuvent vous aider à financer votre projet.

     

     

    2. Adaptez votre demande à leurs objectifs

     

    Maintenant que votre cible est définie vous allez pouvoir lister tout ce qui vous permettra de capter l’attention de ces organismes.

     

    Dans un premier temps, vérifiez les dates d’échéances de remise de dossier de chacun d’entre eux, afin de connaître le temps qu’il vous reste pour faire votre demande.

     

    Source : Giphy

     

    Ensuite, comprenez leurs objectifs. Les organismes publics ont un rôle de soutien à l’animation économique mais également à la promotion de la culture et des artistes locaux. Leur intérêt n’est donc pas forcément économique. Il faut dans ce cas que vous valorisiez l’aspect culturel et innovant de votre projet. Attention, pour être éligible aux aides d’une collectivité, il faut que vous soyez domicilié sur son territoire ou bien que votre projet soit exercé sur le territoire concerné.

     

    En ce qui concerne les organismes privés, le plus simple est de vous renseigner directement sur leurs sites et de prendre le temps de lire la présentation de leurs missions. Cela vous permettra de lister leurs attentes et d’inclure dans votre dossier, les termes qu’ils utilisent. Prenons l’exemple du Bureau Export qui “s’adresse aux professionnels français actifs à l’export, adhérents de l’association (producteurs phonographiques, producteurs de spectacles, éditeurs, distributeurs, managers, artistes auto-entrepreneurs, agents artistiques, ensembles indépendants) souhaitant être accompagnés dans leur travail de développement à l’international.”. Concrètement, ici, ce que le Bureau Export va regarder en priorité est si vous êtes un adhérent de l'association, et si votre projet peut avoir un rayonnement à l’international.

     

     

    3. Rédigez votre dossier

     

    Après ces deux étapes, et seulement après, vous pourrez commencer à rédiger votre dossier. Il faut qu’il soit court et efficace. Une page suffit (sauf si les consignes exigent une autre longueur).

     

    Lorsque l'on demande des subventions, on parle d’argent, donc la première chose à faire est de construire un budget prévisionnel pour avoir un montant précis à communiquer aux organismes de subvention.

     

    Voici ensuite les éléments principaux à y insérer : une courte biographie, vos précédents projets, ceux à venir, et donc votre budget prévisionnel avec le montant nécessaire dont vous auriez besoin pour mener à bien votre projet.

     


    4. Entraînez vous à défendre votre projet

     

    Les financeurs jugeront donc la fiabilité de votre projet, mais également la façon dont vous le présenterez. Il est très important d’être capable d’expliquer la stratégie de votre projet de façon claire que ce soit à l’écrit ou à l’oral, pour donner confiance aux organismes de subventions !

     

    Pour les organismes privés, tout se joue à la lecture de votre dossier. Puisque le nombre de demande est significant, seulement 10 minutes environ seront consacrées à l’analyse de votre projet, pour savoir s’ils vous octroient la subvention demandée ou non.

     

    En revanche, pour les plus petites structures (mairie, collectivités territoriales, etc) vous aurez l'opportunité de défendre votre projet de vive voix. Vous devez être capable de répondre à des questions telles que : Ce projet représente-il les valeurs culturelles que souhaite représenter la commune ? En quoi ce projet est-il novateur ? Pourquoi pensez-vous que votre proposition peut intéresser la région, ses habitants ou bien vos fans ? Entraînez-vous à défendre votre projet !

     

    Dans les deux cas de figure, nous vous conseillons d'accompagner votre présentation de visuels, pour rendre votre projet plus vivant et concret.

     

     

    Source : Giphy

     

    Et voilà, si vous suivez toutes ces étapes vous mettrez toutes les chances de votre côté ! Restez attentif aux nouveaux programmes de subventions qui apparaissent tous les ans, et n’oubliez pas de croire en votre projet !

     

    Karen Messina.

     

    Nous vous recommandons

    Articles récents

    Abonnement au blog