<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=1697619370295438&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Combien un artiste touche-t-il grâce au streaming ?

Par Sarah Leybros le 6 janv. 2022 12:23:28

Catégorie: Droits de la musique

Comment écoutez-vous de la musique ? Majoritairement en streaming ? Comme la plupart des français ! Le streaming fait partie de notre quotidien depuis plusieurs années maintenant, essentiellement grâce à sa praticité : on peut écouter ce qu’on veut, quand on veut, où on veut. Mais un élément (et pas des moindres) demeure flou : combien un artiste gagne-t-il grâce au stream? On a enquêté pour vous.

 

Des différences de rémunération en fonction des plateformes 


L'apparition du streaming au cours des 20 dernières années a totalement modifié notre rapport à la musique. Beaucoup plus accessible, ce mode d’écoute est aujourd’hui utilisé dans le monde entier et est porté par plusieurs concurrents qui veulent tous remporter le titre de la meilleure plateforme pour les auditeurs et pour les artistes. 

source : Statista 

Grâce à ce graphique basé sur des données collectées auprès de différentes sources (Digital Music News, The Trichordist, Forbes, et Soundcharts), on peut voir qu’Apple Music se situe en haut du classement pour les artistes, avec une moyenne d'environ 116 lectures pour un euro distribué. Le leader du marché, Spotify, affiche quant à lui une moyenne de 361 écoutes nécessaires pour empocher 1 €, alors que la plateforme compte presque trois fois plus d'abonnés payants que ses concurrents directs. 

Pour dénoncer les méthodes du leader jugées peu équitables, une campagne lancée en 2020 nommée “Justice at Spotify” dénonçait l’ensemble du système économique mis en place par Spotify, et plus particulièrement son attitude à l’égard des artistes. Plus de 10 000 d’entre eux ont signé cette campagne qui déclare « Nous demandons à Spotify d’augmenter le paiement des revenus, d’assurer la transparence de leurs pratiques et de cesser de se battre contre les artistes », mais malheureusement pour le moment rien n’a changé du côté de la plateforme. 



Plusieurs personnes rémunérées sur un même titre 


Pour mieux comprendre ce que touche un(e) artiste grâce au streaming, il faut garder en tête que plusieurs personnes sont rémunérées sur un seul et même titre. En effet, tous ceux qui ont participé à la création du titre écouté en streaming doivent toucher une rémunération. C’est logique !

Cela dépend de chaque morceau, mais sur un même morceau il peut y avoir les auteurs, compositeurs, éditeurs ainsi que la Sacem qui s’occupe de reverser l’argent à tout le monde et qui prend également sa part. Puis évidemment, l’artiste-interprète (ou les artistes s’il y en a plusieurs) et le label, s’il en a un.  

Ainsi, si comme Jay-Z vous êtes auteur, compositeur et interprète et que vous avez votre propre label, votre part sera alors à la fin plus importante. Plus vous avez de parts sur la chanson, plus vous toucherez de revenus sur votre morceau écouté grâce au streaming. 



Des pistes pour rééquilibrer ce que les artistes gagnent 


Aujourd’hui, la plupart des plateformes appliquent le système du “market-centric”. Ce modèle répartit chaque mois ce que les abonnés payent entre tous les artistes présents sur la plateforme en fonction de leur part de marché, c’est-à-dire le nombre d’écoutes qu’ils génèrent. Ce n’est pas le cas de Deezer et SoundCloud qui ont adopté un autre modèle, celui du “user-centric”. Contrairement au premier, il propose une répartition du montant de l’abonnement entre les seuls artistes écoutés par l’utilisateur. 

Passer au User Centric permettrait ainsi de rééquilibrer les revenus en fonction de ce que les abonnées écoutent vraiment. Aujourd’hui encore, ce système est discutable parce qu’il n'augmenterait pas les revenus des “petits artistes”, même si les plus riches y perdraient un peu. C’est pourquoi les plateformes continuent de chercher un système qui serait vraiment équitable pour tout le monde. 



Ce qui est sûr, c’est qu’en tant qu’artiste, et en attendant un meilleur système, votre présence sur les plateformes de streaming est une vitrine publicitaire pour votre musique. Cela veut dire que vos morceaux présents sur Deezer, Spotify ou encore Youtube ne vont pas être une de vos principales sources de rémunération, mais les utilisateurs pourront vous écouter et/ou tomber au hasard sur votre musique, via des playlists par exemple, et c’est comme ça aussi que vous allez augmenter votre audience ! Vu le nombre d’auditeurs sur chaque plateforme, cela vaut le coup d’y être présent.

`

Écrit par Sarah Leybros


Parlez-nous de votre projet musical
pour que l'on puisse vous aider !